pas_japonais_en_pierre

Le pas japonais confère à votre jardin un style cohérent et épuré via un cheminement qui permet de découvrir celui-ci. Originaire d’Asie, le pas japonais se créée très facilement et les matériaux susceptibles de le composer sont nombreux. Il s’agit ensuite de l’adapter en fonction de vos aspirations tout en lui conservant un esprit naturel et zen.

Le pas japonais, c’est quoi exactement ?

Le pas japonais offre la possibilité de se balader dans les différentes zones de votre jardin sans devoir poser les pieds sur la pelouse. Ainsi, il protège cette dernière, apporte une part d’esthétisme à vos extérieurs et offre un accès facile et simple au jardin. Le pas japonais rythme la visite de votre jardin en fonction de l’espace laissé entre chacun de ses pas. Il constitue un accompagnant idéal pour le visiteur en le guidant dans les divers lieux du jardin. Il s’agit, incontestablement, d’un chemin à suivre.

Les matériaux utilisés

Le pas japonais doit se marier de façon naturelle et harmonieuse à votre jardin. L’ardoise est le matériau le plus souvent utilisé pour le fabriquer car ses avantages sont nombreux. Elle est facile à poser, agréable au contact des pieds et s’harmonise aux diverses constructions. L’ardoise est également naturelle et particulièrement esthétique. Les pas japonais peuvent être fabriqués en bois. A l’instar de l’ardoise, il sont très naturels et s’adaptent bien au restant de votre jardin. Ils sont, par contre, putrescibles. Il convient donc de les renouveler régulièrement.
La pierre naturelle peut être utilisée à cet usage mais la prudence est de mise car elle est glissante.

Comment le réaliser ?

Le but principal inhérent à la pose de pas japonais est d’apporter un aspect naturel à votre jardin. Il ne doit pas le dénaturer. Sa disposition peut (et doit) sembler le fruit du hasard mais une certaine harmonie doit être respectée. Durant sa pose, un espacement de 40 à 60 cm entre chaque pas est parfait car il donne le confort idéal quand les promeneurs chemineront. Les pas japonais peuvent suivre un axe spécifique ou être légèrement décalés les uns par rapport aux autres.

Pour les créer, vous devrez marquer l’emplacement de chacun d'entre eux à l’aide d’une pelle. Creusez ensuite le sol de l’épaisseur exacte de la dalle mais en y ajoutant 5 cm. Disposez une petite quantité de sable dans le trou pour gagner en stabilité. Ajustez ensuite chaque dalle à l’intérieur du trou en l’alignant afin qu’elle soit parfaitement droite. Répétez l’opération pour chaque dalle.

En finition, il est possible d’ajouter de la pelouse autour de chacune des dalles. Ainsi, elles s’incorporeront parfaitement à votre espace vert.